Accueil > Archives en ligne > Territoires altiligériens > Construction de la ligne de chemin de fer Le Puy-Langogne (34 Fi, 3 Num 214, 3 Num 215)

Archives en ligne

Construction de la ligne de chemin de fer Le Puy-Langogne (34 Fi, 3 Num 214, 3 Num 215)

Archives départementales de la Haute-Loire. Construction de la ligne ferroviaire Le Puy-Langogne (34 Fi).

 

Dès 1865 la Haute-Loire manifeste sa volonté de relier Le Puy à la ligne Paris-Nîmes (dite « ligne des Cévennes ») afin de rallier le Languedoc et desservir le sud du département. La ligne est déclarée d'utilité publique par une loi du 24 mars 1879 selon un itinéraire « de Mende au Puy ». La concession de la ligne est attribuée à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (P. L. M.) le 2 août 1886. Suite aux études de différents tracés, à des complications de construction d'ouvrages d'art diverses et à des difficultés liées aux démarches d'expropriation, la ligne est inaugurée le 1er juillet 1912 soit 27 ans après l'attribution de la concession.

Parcours (+)

L'ancienne ligne de chemin de fer reliant Le Puy-en-Velay (Haute-Loire) et Langogne (Lozère), porte le numéro 792.000 et compte 53,36 kilomètres de long. Le trajet démarre en gare du Puy-en-Velay, passe par Brives-Charensac, point le plus bas du parcours (616 mètres d'altitude), longe la rive gauche de la Loire (la ligne ne traverse à aucun moment la Loire), suit la haute-vallée de la Loire, grimpe les contreforts du plateau du Velay, franchit le point culminant (1149 mètres d'altitude) entre Costaros et Landos. Le parcours entame ensuite une descente jusqu'à ce qu’elle franchisse l’Allier (viaduc métallique) pour arriver en gare de Langogne.

Gares et ouvrages d'art (+)

La ligne comporte dix gares, sept tunnels, six viaducs, douze ponts-route, trente-et-un ponts-rails et cinquante-neuf passages à niveau. Au total, 246 ouvrages d’art de toutes tailles la jalonnent. Liste des gares et des principaux ouvrages d'art à partir du Puy-en-Velay : gare du Puy-en-Velay, gare de Brives-Charensac, gare de Coubon-Volhac, tunnel à Taulhac, tunnel du Riou, tunnel de Malpas, tunnel des Pradeaux, tunnel de Veneyres, viaduc de la Gagne, gare de Solignac-sur-Loire, gare du Brignon, gare de Costaros-Cayres, gare de Landos, viaduc d’Arquejols, gare de Saint-Étienne-du-Vigan, viaduc de la Bargeasse, viaduc du Mazigon, gare de Pradelles, tunnel du Mazonric, viaduc de Mazonric, tunnel de la Valette, viaduc de l'Allier, gare de Langogne.

Fermeture de la ligne (+)

Estimée trop déficitaire, la ligne perd son trafic voyageur progressivement à partir de 1939. Après un bref retour après guerre, celui-ci est définitivement arrêté en 1950. Le trafic marchandises est également restreint par étapes. La section Landos-Langogne est stoppée en 1980, celle de Brives-Charensac à Landos en 1988 et enfin celle du Puy-en-Velay à Brives-Charensac en octobre 2008. La ligne est déclassée là encore en plusieurs tranches, en octobre 1992 pour la section Brives-Charensac à Langogne et en mars 2009 pour celle reliant Le Puy-en-Velay à Brives-Charensac. La dépose des voies ferrées intervient enfin entre Brives-Charensac et Landos en octobre 1996. Le parcours est reconverti en piste de vélorail entre Landos et Langogne (1994) et en voie verte entre Brives-Charensac et Solignac-sur-Loire (2010).

Les différents fonds d'archives consultables (+)

Trois fonds numérisés composent actuellement cette base de recherche dédiée à la construction de la ligne Le Puy-Langogne, les voici présentés  :

- Sous-série 34 Fi : collection de 79 photographies composée essentiellement de vues des ouvrages d'art jalonnant la ligne de chemin de fer Le Puy-Langogne. Récemment numérisées, ces photographies acquises auprès de la librairie Bertrandy au Puy-en-Velay le 30 janvier 2008, proviennent des collections de Jean-Claude Besqueut de Ceyssac. Elles datent pour la plupart de 1906 et 1907 et mesurent environ 18 cm x 13 cm. Suite à un appel à contribution pour l'identification de plusieurs images non légendées de cette sous-série, Pierre Simonet, Jean-Paul Pignède et Pascal Mirmand, tous trois auteurs de plusieurs ouvrages dédiés aux chemins de fer et à leur histoire régionale, nous ont fait parvenir les descriptions détaillées et argumentées de tous les clichés non légendés, ainsi que des corrections de descriptions existantes. Grâce à cette collaboration à distance, certaines images ont ainsi pu être attribuées à la ligne ferroviaire Dijon-Épinac-les-Mines et non à celle du Puy à Langogne. Pierre Simonet et Jean-Paul Pignède ont en outre chacun déposé un fonds de documents numérisés relatifs à la ligne Le Puy-Langogne.

- Sous-série 3 Num 214 : fonds Pierre Simonet, reproductions numériques de photographies, cartes postales et schémas concernant la construction, les ouvrages d'art et les gares de la ligne ferroviaire Le Puy-Langogne (1901-1914). L'inventaire détaillé 3 Num 214 est également accessible depuis la rubrique Aides à la recherche.

- Sous-série 3 Num 215 : Fonds Jean-Paul Pignède, reproductions numériques de photographies concernant la construction de la ligne ferroviaire Le Puy-Langogne (1906-1912). L'inventaire détaillé 3 Num 215 est également accessible depuis la rubrique Aides à la recherche.

- D'autres documents tirés de fonds et collections conservés aux Archives départementales de la Haute-Loire seront progressivement numérisés et intégrés à cette base thématique en ligne.

 

Liste
Liste
Liste
Liste
  • Identification des images

Certaines photographies ne sont pas identifiées avec précision, en particulier en ce qui concerne le lieu ou le nom de l'ouvrage. Si vous reconnaissez des lieux indéterminés, faites-nous parvenir les informations dont vous disposez par message depuis la visionneuse (clic sur l'icône en forme d'enveloppe). L'identifiant et le lien de l'image seront automatiquement joints à votre message. Toute information peut être utile pour compléter la description des photographies.

Les Archives départementales de la Haute-Loire adressent leurs plus vifs remerciements à Pierre Simonet et à ses collègues et amis vellaves Jean-Paul Pignède et Pascal Mirmand, tous trois auteurs de plusieurs ouvrages dédiés aux chemins de fer et à leur histoire régionale, pour leurs nombreuses identifications de photographies et corrections de descriptions.


Espace personnel
Wikitag Espace personnel
Contact - Plan du site - Mentions légales