Accueil > Archives en ligne > Autres fonds iconographiques > Fonds du sculpteur Philippe Kaeppelin, sélection de pièces (299 J)

Archives en ligne

Fonds du sculpteur Philippe Kaeppelin, sélection de pièces (299 J)

Archives départementales de la Haute-Loire. La Bête du Gévaudan, projet de monument commémoratif à Auvers, dessin à l'encre et gouache sur papier, 1993 (229 J 28/7).

  • En 2013 Dominique Kaeppelin, sculpteur au Puy-en-Velay, a déposé aux Archives départementales de la Haute-Loire les archives de son père Philippe Kaeppelin, également sculpteur.
  • Philippe Kaeppelin était issu d’une famille alsacienne installée en Haute-Loire après la guerre de 1870, et fertile en avocats, médecins, architectes, et artistes. Arrivant à l’âge d’homme après la Seconde guerre mondiale, il a participé à la reconstruction d’après-guerre en proposant des aménagements liturgiques pour des églises nouvelles ou reconstruites, et s’est très vite fait une spécialité de tels aménagements, y compris pour des églises anciennes et prestigieuses : il a ainsi participé au mouvement de renouveau liturgique et de révolution du vocabulaire de l’art sacré qui caractérise cette période. Contemporain dans ses moyens d’expression, il se singularisait par son attention à chaque sanctuaire, au patrimoine existant et aux conditions locales, avec une connaissance et une compréhension incomparables de l’art sacré antérieur. Il a également participé au grand mouvement des « 1% » qui visait à pourvoir de décors des monuments publics comme les lycées et collèges. Il a mené à terme plusieurs chantiers commémoratifs. Le grand public a enfin connu et reconnu, par des expositions et des publications, une part plus intime et plus personnelle de son œuvre, ses grotesques, expression d’un sentiment intime du ridicule et du mal.
  • Le fonds d’archives renseigne peu sur son activité d’illustrateur ou de graveur, mais il est essentiel pour son art monumental.
  • Les chantiers de Philippe Kaeppelin ont couvert la France entière, avec des incursions à l’étranger (Suisse, Israël, USA, Russie). Ses dossiers de chantiers sont quasi complets, riches en travaux préparatoires, en correspondances, y compris avec les ateliers et les hommes de métier, en devis. On trouvera ici un choix de pièces, œuvres d’art accomplies et brouillons, calques, métrés, qui donneront une idée de l’œuvre et des conditions de son élaboration. L’artiste partageait son temps entre Vanves, en région parisienne, et Le Puy-en-Velay : il a accordé une attention particulière à sa région natale, où ses chantiers sont nombreux, et à laquelle il a consacré des études, mais son œuvre dépasse largement  l’horizon local.
  • Outre la sélection de pièces numérisées consultable à l'aide du formulaire ci-dessous, l'inventaire détaillé du fonds Philippe Kaepplin (sous-série 299 J) est également accessible sur notre site

 

Liste
Liste
Liste
Liste

Espace personnel
Wikitag Espace personnel
Contact - Plan du site - Mentions légales