Conseil général de Haute-Loire

Archives départementales de Haute-Loire

Accueil > Archives en ligne > Carnet de notes du résistant Joannès Chazalon

Archives en ligne

Carnet de notes du résistant Joannès Chazalon


Attention : vous devez installer la dernière version du module Flash afin de visualiser correctement les images.

Présentation

  • Françoise et Danièle Chazalon ont donné aux Achives départementales de la Haute-Loire le carnet de notes de leur père, Joannès Chazalon, résistant au maquis de Mandaix (commune de Jax) au cours de la période allant du 10 mars au 8 novembre 1943.
  • Afin d’échapper au service du travail obligatoire en Allemagne institué par la loi du 16 février 1943, il rejoint la clandestinité en compagnie d’autres camarades et s’installe dans la forêt du Sapet, entre Fix-Saint-Geneys et Varennes-Saint-Honorat. Ils quitteront ce premier abri pour rejoindre en mai un maquis en fomation près de Mandaix. Ce maquis sera l’un des tous premiers de Haute-Loire.
  • La rédaction du carnet fut débutée le 10 mars 1943 par Alphonse-Eugène Montagne, maquisard éliminé en août par la Résistance. Elle s’est poursuivie à sa demande par Joannès Chazalon jusqu’au 10 novembre 1943. Les lois relatives aux réfractaires du STO s’étant assouplies, le maquis est dissous. Joannès Chazalon et ses camarades retrouvant alors la vie civile.
  • Ce carnet qui porte à présent la cote 1 J 942, retrace la vie quotidienne d’un maquis et permet de reconstituer la formation, l’évolution des effectifs du maquis de Mandaix jusqu’à sa dissolution.

 

Bibliographie

  • Lucien Bastet, Roger Maurin, "Le mystère du Bois noir de Mandaix", commune de Jax, Bulletin historique de la Société académique du Puy-en-Velay et de la Haute-Loire, Le Puy-en-Velay, Editions de la Société académique, 2007, pp. 75-90.

  


Espace personnel
Contact - Plan du site - Mentions légales