Testaments de Poilus

Archives départementales de la Haute-Loire. Transcription du testament d'Édouard Mangin, Mort pour la France le 20 octobre 1918 à hôpital mixte du Puy (Archives nationales).

Projet collaboratif en ligne

  • La plateforme de transcription collaborative Testaments de Poilus mise en ligne en janvier 2018, permet à présent de rechercher les transcriptions effectuées par des internautes bénévoles parmi un millier de testaments de Poilus de la Grande Guerre morts pour la France, retrouvés dans les fonds des Archives nationales et des Archives départementales des Yvelines et du Val-d’Oise.
  • Florence Clavaud (Archives Nationales) responsable du projet avec Emmanuelle de Champs (Université de Cergy-Pontoise), explique que la plateforme permet à la fois de lire une transcription imitative du texte respectant le plus fidèlement possible l’écriture et la mise en page du Poilu, et une édition modernisée (orthographe) du texte qui permet une lecture plus fluide. Le projet Testaments de Poilus est financé depuis 2017 par la Fondation des Sciences du Patrimoine, la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, CY Cergy Paris Université (laboratoires AGORA et ETIS), l’École nationale des chartes (Centre Jean-Mabillon) et les trois services d’archives qui conservent les testaments constituant le corpus.
  • Parmi ces fiches transcrites, on peut retrouver par exemple le testament de Edouard Mangin, Mort pour la France le 20 octobre 1918 à hôpital mixte du Puy (Haute-Loire), rédigé le 21 juin 1918, coté aux Archives nationales MC/ET/XXXI/1595, minute du 07/11/1921.