Litre funéraire

Archives départementales de la Haute-Loire. Litre funéraire retrouvée dans la couverture de la liève de la Voulte pour le vicomte de Polignac (1 E 328).

Zoom sur...

  • Le recensement des terriers de Haute-Loire continue de livrer des documents remarquables. À titre d'exemple, la liève de la Voulte pour le vicomte de Polignac, cotée 1 E 328, contient une litre funéraire, peut-être aux armes de Jacqueline du Roure, vicomtesse de Polignac. Ce document a été retrouvé à l'intérieur de la couverture de la liève datant du XVIIe siècle.
  • Pour rappel, la liève est un extrait de terrier, quant à la litre funéraire seigneuriale, elle représente sous l’Ancien Régime, une marque de deuil en l'honneur de la personne défunte, utilisée pour orner soit les murs d'un bâtiment que celle-ci possédait, soit ceux de l'église de la paroisse leur correspondant. Les armes sont généralement peintes sur un fond noir. Seuls de rares exemplaires de ce type de pièce, fort intéressant en matière d'héraldique pour identifier les armoiries des grandes familles, sont conservés aux Archives départementales de la Haute-Loire.

 

Consulter la litre funéraire (1 E 328)