La sorcellerie en Auvergne : atelier wiki

Archives départementales de la Haute-Loire. Atelier Wiki La sorcellerie en Auvergne, Bibliothèque du patrimoine de Clermont Auvergne Métropole.

Outils collaboratifs en ligne

  • La Bibliothèque du patrimoine de Clermont Auvergne Métropole propose ce jeudi 24 juin de 17h00 à 19h00, un atelier wiki en ligne sur les sorcières en Auvergne. Vous pouvez si vous le souhaitez, participer à l’enrichissement de l’article Wikipedia en direct et contribuer au recensement des "sorcières" d’Auvergne sur Wikidata.
  • Informations pratiques :

- Lien de la visioconférence : https://cutt.ly/CnJimsk

- Téléphone : 04-63-66-95-62

- Contact courriel : bibliotheque.patrimoine[AT]clermontmetropole.eu

  • Dans son recueil de documents concernant l'arrondissement de Brioude, le Spicilegium brivatense, l'historien Augustin Chassaing évoque l’affaire Johannete Vergeade alias Revergada, dont l'acte d'accusation (qui n'est pas référencé avec exactitude) serait conservé dans les archives du fonds de l’évêché du Puy (série G, Clergé séculier sous l'Ancien Régime). Accusée de sorcellerie et de se mêler de pratiquer l’art de la médecine, Jeannette Vergeade qui s'est installée en septembre 1389 au lieu de Chadron, est appréhendée et traînée devant la cour de justice du Monastier-Saint-Chaffre le samedi 6 août 1390. Convaincue de "fachineries" (fait de jeter des sorts), sortilèges et poisons nombreux, elle est condamnée le même jour à mourir vive de mort naturelle par brûlement de flammes.