« Carnet du soldat François Bourgin », film de l'école publique de Valprivas

Archives départementales de la Haute-Loire. L'école de Valprivas participe à un atelier du Service éducatif aux Archives départementales (31 mars 2015).

Prix du concours départemental de l'ONAC "Les Petits artistes de la mémoire" (juillet 2015)

  • Les élèves de cycle 3 de l'école primaire publique de Valprivas et leur enseignante Céline Barriol-Décot également directrice de l'école, ont reçu en fin d'année scolaire un prix remis par Éva Curie, directrice du service départemental de l’ONACVG (Office national des anciens combattants et victimes de guerre) dans le cadre du concours Les Petits artistes de la mémoire, la Grande guerre vue par les enfants pour leur film d’animation « Carnet du soldat François Bourgin ».
  • Tout au long de l’année, les élèves ont étudié la Grande guerre en classe et avec différents intervenants, ils ont participé aux commémorations du 11 novembre et se sont également rendus aux Archives départementales de la Haute-Loire pour participer à un atelier du Service éducatif. À cette occasion, les élèves ont assisté à une présentation concernant le fonctionnement du recrutement militaire en 1914 puis ils ont travaillé à l’aide d’un questionnaire sur une sélection de registres matricules de conscrits de Valprivas (sous-série 1 R). D’autres documents d’archives leur ont été présentés, en particulier le dossier de l’érection du monument aux morts de la commune de Valprivas (série O) ainsi que les actes de naissance et de décès de François Bourgin (sous-série 6 E).
  • Ce travail a abouti à la réalisation par les élèves du film d’animation « Carnet du soldat François Bourgin » en hommage à ce dernier et à tous les Poilus morts au cours de la Grande guerre. François Bourgin est le premier soldat de Haute-Loire mort en 1914. Né le 17 mai 1893 à Valprivas, il appartient au 60e régiment d’infanterie et est tué à l'ennemi le 7 août 1914 à Altkirch en Alsace. Dans ce film, les élèves ont imaginé sa correspondance de guerre avec ses proches. Il en ressort son affection pour eux, pour sa Haute-Loire natale mais aussi sa peur de la guerre. La réalisation des élèves est émouvante, notamment la bande son du générique de fin qui est une interprétation par les enfants d’un texte qu'ils ont eux-mêmes écrit sur l’air de la chanson de Craonne. Ce travail a été présenté officiellement aux parents et aux descendants de François Bourgin en fin d'année scolaire.

 

Pour voir le film, écouter la chanson et lire les paroles, rendez-vous sur la page du site du CRDP de l'académie de Clermont-Ferrand (Pupitre Ecole)

 Pour connaître le contenu du concours, rendez-vous sur la page l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre