Terrier d'Arsac pour Pons, seigneur de Montlaur (fonds Langlade du Chayla et familles apparentées)

Archives départementales de la Haute-Loire. Terrier d'Arsac pour Pons, seigneur de Montlaur (fonds Langlade du Chayla et familles apparentées, 1328, parchemin 24 J 246).

Mise en ligne (partielle) d'un parchemin médiéval (juin 2016)

  • Le fonds des archives Langlade du Chayla et familles apparentées (sous-séries 23 J et 24 J), élément prestigieux du patrimoine écrit de la Haute-Loire, compte de nombreux documents anciens. Leur intérêt dépasse le seul cadre de la Haute-Loire car les familles ont possédé des biens dans plusieurs départements. Ce fonds compte plusieurs terriers dont l’un fait partie des trois plus grands documents (en longueur) conservés aux Archives départementales de la Haute-Loire.
  • Le terrier d’Arsac pour Pons, seigneur de Montlaur, coté 24 J 246, date de 1328. Il recense les terres exploitées par les tenanciers et donne pour chacun la redevance à verser au seigneur, propriétaire. Dans l’inventaire imprimé de 1995, ce terrier est classé dans la partie « Terres d’Arsac (commune de Saint-Jean-Lachalm) et dépendances ». Donné à l’origine pour une longueur de 13 mètres, ce parchemin mesure en réalité 9,05 mètres de long pour 12 peaux de parchemin reliées (détail de la longueur des peaux de la première à la dernière, en cm : 82, 65, 79, 67, 79, 75, 78, 72, 68, 76, 69, 95. Un sceau brisé est appendu au bas de la septième peau.
  • Le document n’a pas été entièrement numérisé. Seules la première peau (qui contient la première ligne en lettres hautes renseignant notamment sur la date) et la dernière peau (la culée qui est la partie postérieure de l’animal et laisse voir nettement la naissance de la queue) sont consultables dans leur intégralité. Une vue d’ensemble présente également le rouleau de peaux et une autre s'attache au détail de la cordelette qui relie les peaux cousues elles.

Consulter le parchemin dans la visionneuse